Un Prince Albert ? Rien à voir avec LE Prince Albert…

Ecrit le février 28, 2014 dans Sexy, Zik | 31 commentaires

Youpi, c’est vendredi !

Donc voici un article qui m’a été réclamé à cors et à cris.

Donc calmez-vous les gens, je m’exécute et vais de ce pas tout vous expliquer sur le Prince Albert.

Le Prince Albert de Monaco

Le Prince Albert de Monaco

 

Fan du Prince Albert ?

Oui, je suis fan de ce prince : il est vraiment trop beau, vous ne trouvez pas (presque autant que lui) ?

Mais non, restez zen, je plaisantais : je ne compte pas vous parler DU Prince Albert, mais bien d’un Prince Albert.

Oui, parce qu’il peut éventuellement y en avoir plusieurs (quoique je m’enflamme peut-être, mais je manque cruellement d’expérience dans le domaine, j’avoue).

Donc, un Prince Albert, c’est (roulement de tambour)…

UN prince albert

un prince albert = un piercing du gland

 

Ahhh, mais en voilà donc une information à très haute valeur ajoutée !

Un prince Albert est donc un piercing génital masculin. 

Personnellement je n’en ai jamais croisé dans la vraie vie, mais rien que l’évocation du truc me fait déjà mal pour le monsieur qui le porte.

 

Le piercing génital : la légende

La légende parle d’une légende dont la maîtrise du piercing était carrément légendaire.

Non, pardon, je me suis trompée de légende.

Reprenons.

Selon Wikipédia, plusieurs légendes circulent quant à l’origine du piercing génital :

  • Selon Fakir Musafar, le piercing Prince Albert servait de ceinture de chasteté dans des tribus primitives, à cause de la grosseur du bijou qui empêchait ainsi tout rapport sexuel.
  • Le nom de ce piercing viendrait du nom du mari de la Reine Victoria, Albert de Saxe-Cobourg-Gotha, qui lui-même en arborait un.
  • Alors que la mode du XIXe siècle était aux pantalons moulants, George Brummell aurait été le premier à en avoir un pour masquer toute protubérance, en faisant passer une cordelette de l’anneau génital vers l’intérieur de la cuisse.

Charmant, tout ça, non ?

 

Le prince albert : sa vie, son oeuvre

Donc là, je vous offre une magnifique image pour ceux qui n’auraient toujours pas compris de quoi il s’agit :

percing prince albert

Piercing prince albert
(Source : Inoki piercing)

 

Il s’agit apparemment d’un des piercings génitaux masculins les plus populaires (franchement, je n’en ai strictement aucune idée, n’hésitez pas à me donner vos avis en commentaire).

Il est réalisé de la façon suivante (attention, c’est très technique) :

Le piercing Prince Albert est réalisé en passant dans le méat (l’entrée de l’urètre) et en ressortant au niveau du frenum (d’après Wikipédia).

Ou

Lors de la réalisation d’un Prince Albert, on perce à droite ou à gauche du frein à l’aide d’une aiguille que l’on fait ressortir par l’urètre (d’après Inoki)

 

Alors, je vous ai appris quelque chose ou vous connaissiez déjà ?

Racontez-moi tout ça en commentaire, n’hésitez pas !

 

 
Allez, ça m’a mise en joie pour la peine :

 

Et si vous vouliez investir dans un piercing

On ne sait jamais… et ben on en trouve plein ci-dessous ^^ :
 

 
 

31 Commentaires

  1. Excellent!!!!

    • Héhéhé, je l’ai écrit pour toi, celui-là ! ^^

  2. C’est horrible !

    • Rohhh, mais quel petit délicat, celui-là alors….! ^^

  3. Ah… moi j’ai appris quelque chose !

    • Ah !
      Ben tu m’en vois ravie ^^

    • Perso ,j’en ai un depuis des années ,la tige fait 1 cm,le diamètre 4 cms ,la boule 1 cm ,j’aime bien mais ça en surprend plus d’unes.

      • Merci pour ce témoignage, Marie qui doit être un gars à priori 😉 !

  4. haaaaaaa trop fort!!!!

  5. J’ai ce piercing si vous avez besoin d’un avis

    • Ahh. Ben avec plaisir alors !
      Est-ce douloureux ? Et si oui, pendant combien de temps ?
      Cela vous apporte plus de plaisir ?
      Enfin, ce genre de questions, quoi… 😉

      • Oui c’est super douloureux c’est quand même un trou qui est fait dans le penis ça dure tout au long de la cicatrisation.
        Pour moi le cicatrisation a duré un mois.
        Côté plaisir ça ajoute un gros plus au niveau plaisir ma première fois avec avec ce piercing j’ai faillie tomber dans les pommes tellement la jouissance était forte pour moi pour ma partenaire aussi.
        Pour les femmes que j’ai rencontré aucune n’a ete déçu pour certaine elle on eu un peu peur a la première impression.
        Je fini juste avec pour ce faire un avis il faut essayer mesdames !

      • Ok ! ^^ Merci pour toutes ces infos, je ne pensais pas que c’était à ce point…
        Sinon, je crois que ça me ferait un peu peur, perso…

  6. Hello, je ne savais pas que Pharell Williams en avait un! 😉
    Blague mise à part, je ne juge pas mais ça me fait pas délirer.
    Comme pour celui à la langue, j’aurais peur que ça s’accroche….
    Bises de Nice (Pour une fois les Parisiens vous pouvez crâner il fait meilleur chez vous)

    • HEING? Pô compris pour Pharell Williams…
      Et bizz de Paris alors 😉

      Edit (un peu plus tard) : Ayé, j’ai compris pour Pharell ^^ trop blonde… 🙂

  7. Bon je porte un PA (Prince Albert avec un jonc de 4mm l’anneau fait 19mm).
    Alors pour mes différentes partenaires environs 80% des femmes c’est Houaaaa ! E l’avis des femmes qui n’ont pas tester en général  » c’est chouetteeeeeee un nouveau bijoux. »
    Vraiment un plus pour une grande partie des femmes.
    Ma compagne actuelle a connu différentes tailles de piercing et franchement elle a adorée et elle m’a même demander des passer encore à une taille supérieur.
    Lors de la pose du piercing cela n’a pas été douloureux juste une légère piqûre avec un diamètre d’aiguille à 2,4mm, et à l’endroit où il perce il n’y a que 2mm de peau, pas beaucoup de saignements. Il faut avoirs une hygiène par contre nickel pendant la cicatrisation et pas de rapport sexuel pendant un mois.
    J’ai pas tenu et j’ai consommé à 3 semaines ce fut un peut douloureux.
    C’est un piercing qui risque le moins de s’infecter du fait que l’urine est antiseptique par contre les premiers jours cela brûle un peut lors du passage au toilette.
    Sinon pour les rapports sexuelles il faut pour un minimum un jonc de 4mm pour le plaisir et le confort des 2 partenaires.
    Pour passer à des tailles de jonc supérieure il faut stretcher presque pas c’est un piercing qui stretch naturellement je suis passé d’un jonc de 2,4mm à 4mm sans stretcher et sans problème.
    Question prix faut compté 80€ mais faut bien choisir le perceur si le PA st mal fait et cela peut être douloureux pendant les érections ( le piercing doit être fait juste en dessous du gland juste en dessous de la collerette et juste à proximité du frein.)
    Voilà comment cela ce passe,
    le pierceur insére une sonde par le méat un sonde creuse et bisseauter sur la longueur du gland et ensuite perce à la basse du gland avec une aiguille souple qui passera par la sonde et ressortira par le méat.
    Ensuite la pose du bijoux.

    Alors mesdames pour la Saint Valentin offrez un bijoux à votre chérie… c’est vous qui en profiteraient

    • Merci Romuald pour ces précisions !
      Mais suis pas convaincue pour la prochaine St Valentin encore ^^

  8. Perso ,c’est de « la branlette » ce piercing ,je l’ai fait il y a 30 ans chez « Tribal Act » à Paris ,ça prend 2 minutes et ça fait mal que lorsque l’aiguille traverse ,soit 5 secondes ;perso ,c’est vachement suportable ; plus de peur que de mal en fait !

    • Hello Lionel,
      Ah bon ? Bah franchement, ce n’est pas du tout l’idée que je m’en faisais… mais tant mieux si ce n’est pas si douloureux 🙂

  9. Je n’ai pas encore ce piercing mais j’aimerais beaucoup le faire ! Et en lisant les commentaires et en ayant la visualisation de comment on procède ça me conforte dans l’idée de le faire, donc merci pour cet article et pour les commentaires instructif !

    • Mais avec plaisir, j’espère que ce ne sera pas trop douloureux pour toi !
      ++

      • J’en ai un depuis 9 ans, fait chez Abbraxas à Paris. Effectivement le perçage en lui-même n’est pas douloureux et ça dure 2 secondes. Perso la cicatrisation s’est faite en 2 semaines et reprise des rapports à ce moment sans douleur… avec beacoup plus de plaisir pour les 2 … et c’est vrai : pour que ce soit un plaisir, il faut un bijou assez gros.

      • Merci Marco pour ce commentaire !
        Oui à t’entendre, ça a l’air d’une simple formalité ^^
        En tout cas, tous ceux qui viennent en parler ici ont l’air ravi du résultat 🙂

  10. Déjà 3 ans 1/2 depuis le 1er commentaire.
    Je suis à 1 doigt de franchir le pas !
    J’ai déjà quelques piercings (3 hafadas et un pubien qui vient malicieusement titiller le bouton magique de ces dames durant l’action) qui ont tous apporté un réel plus dans les plaisirs coquins !

    Et toi alors, Marylin ? Depuis le temps, as-tu finalement eu l’occasion de tester le PA avec quelques hommes équipés ?

    • Hello DooD,
      Arf, non toujours pas eu l’occasion d’expérimenter perso… mais je ne désespère pas 😉
      En tout cas, tu n’as pas l’air d’être douillet, toi du coup…et ça ne devient pas un peu encombrant au bout d’un certain nombre de piercings ?

      • Chaque piercing a su trouver sa place et apporter sa petite touche de plaisir supplémentaire donc aucun encombrement ni regret de ce côté-là 😉
        Et puis, il y a une chose bien avec le piercing : c’est que contrairement au tatouage, s’il ne convient pas, on peut toujours l’enlever et dans la plupart des cas (hormis pour les parties de cartilages), ça se referme et on oublie.

        Le pas a été franchi cet après-midi avec grand plaisir !
        Effectivement, côté douleur, c’est vraiment pas la mer à boire ! La barrière est vraiment psychologique !
        À titre de comparaison, j’ai à peine eu un peu plus mal que pour mon piercing à la langue et ça a duré 3 secondes.
        Pour parler d’une douleur plus communément connue, on se fait 10 fois plus mal en se mordant la joue ou la langue ou en se cognant le coin du coude.
        À mon humble avis, toute la différence dans le vécu de cette expérience tient dans le fait que la douleur est ici consentie. Contrairement à celle d’un soin médical ou d’un incident où l’on subirait cette même douleur.
        Quand on les accepte et s’y prépare correctement, on peut supporter des sensations d’une intensité insoupçonnée ! La pratique de la relaxation dans ce cas peut être d’une grande aide.

        En tout cas, pour ma part, après ce n’est que du plaisir en plus ! 😉
        Le plus dur, ça va être d’attendre 3 semaines sans rapports !!! —.—,

        Bises

      • Woww, ce courageux !
        Bon bah j’espère que ces 3 semaines vont passer vite alors 🙂
        Tu reviendras nous dire si c’est sympa à l’usage j’espère ?
        ++

  11. Je n’y manquerai pas !
    Heureusement, ce ne seront pas non plus 3 semaines de monastère sans coquineries !… 😉

    • Ahhh, ouf ! On était très inquiets ^^

      • Faut dire qu’à Noël, on est toujours impatient d’essayer ses nouveaux joujoux ! XD

      • Mais c’est clair ! 😀

Un petit commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *